mardi 12 février 2019

Face à Alliance Vita, une ne femme enceinte frappée

Le jeudi 15 novembre 2018 à 13 heures, Alliance VITA lance sa campagne d'alerte contre la PMA sans père dans 70 villes.
Ce jeudi 15 novembre à 13 heures, Alliance VITA a lancé paisiblement sa campagne d’alerte et de mobilisation contre la PMA sans père. Conformément à la loi, les délégations départementales de l’association avaient déclaré ces rassemblements dans chacune des 70 villes, pour y exercer leur liberté d’expression et leur droit de manifester.
Or, dans 17 villes, des groupes ont appelé sur les réseaux sociaux à organiser des contre-manifestations à l’endroit même de nos rassemblements, sans déclaration préalable, c’est-à-dire de façon illégale. En certains lieux, malgré une présence policière plus ou moins active, les contre-manifestants ont exercé des violences sur les biens et les personnes, en tentant de dérober ou de détruire le matériel de campagne et de couvrir par leurs cris les discours, allant jusqu’à insulter voire molester certains participants. 


La justice va être saisie et une plainte devrait être déposée là où une femme enceinte de huit mois a été giflée.

lundi 11 février 2019

Retour sur la naissance du Collectif

Initialement prévue le jour de la fête de l'Immaculée Conception, c'est finalement le 15 décembre que la rencontre a lieu dans un bistrot parisien.

Jusqu'à ce jour, les échanges entre nous se passaient par mail ou sms : cette fois, des visages sont mis sur des noms.

Notre diagnostic,victimes ou témoins des méthodes du lobby LGBT, est commun.

1. Ce lobby n'est pas né d'hier et c'est à force de travail et de persévérance qu'il bénéficie aujourd'hui de puissants relais médiatiques mais aussi politiques : il dispose d'une large couverture médias et a ses entrées au gouvernement.

2. La nébuleuse LGBT est gratifiée de subventions publiques et de financements privés conséquents.

3. De nombreux  militants et responsables associations LGBT se déclarent athées et vouent à l'Eglise Catholique une aversion voire de la haine : leur athéisme combattant s'enracine dans le "NON SERVIAM".

4. Les catholiques ne peuvent rester les bras croisés, ni vis à vis des personnes, catholiques ou pas, qui sont victimes de ce lobby LGBT, ni vis à vis des nombreux mensonges, amalgames et contre-vérités diffusés, Idéologie du GENRE et accusations d'HOMOPHOBIE en particulier.

5. Face à cette situation nous apparaît comme une nécessité et une évidence qu'il nous faut enraciner les objectifs et les actions du Collectif dans une vie spirituelle centrée sur le Christ et sa Mère dont l'Apocalypse dit qu'elle écrasera la tête du Serpent. Nous faisons nôtres aussi le "Sermon sur la montagne" qui dit notamment "Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés!" ET la "Prière de Saint François d'Assise".

Une dizaine de jours et quelques chapelets plus tard, le lancement du Collectif est acté.

Appel à avocats

D'ores et déjà, deux avocats ont répondu positivement à notre sollicitation et ont accepté d'assurer la défense des personnes qui nous solliciteraient.

L'objectif du Collectif est de couvrir le territoire national de façon à assurer la plus grande proximité géographique avec les personnes concernées : avis donc aux bonnes volontés.

Il est entendu pour nous qu'il n'est pas nécessaire pour ces avocats d'être catholiques : ce qui importe, ce sont leur adéquation avec notre engagement et leurs compétences sur ce type de prestations.

Pour prendre contact : soslobbylgbt@gmail.com

Charité, Fraternité, Solidarité

De plus en plus fréquemment, des personnes font l'objet de pressions de la part de militants LGBT les accusant abusivement d'homophobie, notamment via les réseaux sociaux mais pas seulement. Nous en sommes témoins et ne pouvons rester sans rien faire.

Ces personnes sont souvent démunies et abandonnées à leur triste sort dont les conséquences peuvent être multiples : ruptures des liens familiaux ou sociaux, pressions des employeurs pouvant aller jusqu'au licenciement, perte de clients pour les professions libérales...

C'est pourquoi nous avons pris cette initiative de soutien et d'aide : prendre le parti des personnes subissant l'opprobre et l'injustice constitue un devoir de charité, de fraternité et de solidarité.

Bien évidemment, le Collectif vient en aide à toutes les personnes subissant une injustice caractérisée, que ces personnes soient catholiques ou pas.